fbpx

Le confinement, c'est l'enfer !?

Confinement en famille, la seule solution pour éviter l’enfer !

En période de confinement soit vous la mettez en place soit vous souffrez et pas qu’en silence.

 

Il y a ceux qui la connaissaient déjà et qui l’ont mise en place dès le début du confinement. Il y a ceux qui ont vite compris l’urgence, qui avaient les connaissances, les compétences et qui l’ont également rapidement mise en place. Et puis, il y a ceux qui se débrouillent comme ils peuvent et souffrent, pas toujours en silence.

De quoi parle-t-on ?

Je vous parle d’organisation, de structure et de planification. En cette période de confinement, la seule solution si vous voulez arriver à vaquer à toutes les tâches sans surcharge mentale, conflits ou crise de nerfs, c’est de structurer votre journée.

3 bonnes raisons de s’organiser.

Raison numéro 1 : il est important de comprendre que les règles permettent de se sentir en sécurité, car le cadre rassure. Et lorsque nous sommes rassurés, nous sommes disponibles pour agir, échanger, partager et construire. Au contraire, le manque de cadre et de structure va générer de la peur et de l’insécurité. Dans ce cas, nous allons tendre vers la fuite, par exemple, et nous enfermant dans notre chambre ou notre bureau, ou encore en partant se balader. Nous pouvons aussi vivre de la paralysie qui peut se manifester par une présence passive. Nous sommes là, mais pas vraiment là. il y a aussi l’attaque qui peut se manifester par de l’agressivité, de la colère ou le fait d’imposer sa loi.

Raison numéro 2 : gagner du temps. Dans cette période de confinement et si vous avez plus d’un enfant, le temps devient une denrée rare. Pour la bonne santé psychologique et relationnelle de tous, il est donc important de l’utiliser avec intelligence et efficacité. Poser un planning à tous les membres de la famille permettra certainement à chacun d’y trouver son compte.

Raison numéro 3 : partager la charge mentale et les différentes tâches quotidiennes. Avec une bonne organisation et une répartition efficace des tâches, vous gagnerez du temps. Vous donnerez et recevrez également, indirectement, de la reconnaissance. Et vous n’êtes certainement pas sans savoir que la reconnaissance est le carburant de la motivation.

S’organiser d’accord, MAIS pas n’importe comment !

epnll-article-valery-comte-confinement-gestion-du-temps-organisationCette organisation, pour être efficace et équilibrée, doit prendre en compte certains facteurs essentiels. Tout d’abord, les besoins vitaux de chacun. Au-delà de bien se nourrir, s’hydrater et dormir, je veux parler ici d’autres besoins qui font partie intégrante de notre équilibre. Sans ces éléments, le moral et la capacité relationnelle vont forcément en pâtir.

Au premier plan : les besoins vitaux de chacun

Le confinement nous met à rude épreuve et en particulier les personnes qui ont un fort besoin de liberté, de silence et de solitude. Il est donc primordial de leur permettre des moments rien qu’à eux. Voici une liste non exhaustive de besoins : Sieste, calme, douche chaude, bon repas, verre de vin, lumière, activité sportive, propreté des lieux, histoire avant d’aller dormir, moment de jeu avec les parents, écouter de la musique, jeu de société, jeu vidéo (adulte et/ou enfant), lecture, prendre un bain, moment d’intimité du couple, etc.

Il est donc important que chacun puisse identifier les besoins minimaux dont il a besoin et que l’organisation de la semaine prenne en compte, dans la mesure du possible, ceux de chacun à un moment ou un autre. Personnellement, je vais marcher seul 2 heures au moins 3x par semaine. Cela me permet de rester disponible pour ma famille quand je suis à la maison.

Les qualités et les compétences de chacun pour le plaisir

Chacun de nous a des qualités et des compétences différentes et qui lui apporte du plaisir. Il est donc vivement conseillé de se répartir les tâches en fonction de cela. Personnellement, j’aime faire le ménage et ranger les choses et ma conjointe adore cuisiner. L’un va préparer le repas et mettre la table, l’autre débarrasser et faire la vaisselle. Nous sommes tous les deux heureux de le faire et gagnons ainsi du temps et de l’énergie. Le fait de nous mettre à deux pour les rangements du soir va permettre d’être plus efficace, rapide et donne du temps libre aux deux parents pour la soirée. Ce temps peut être utilisé chacun de son côté ou ensemble.

Pour les devoirs, nous ne sommes pas tous enseignants, patients ni pédagogues. L’idéal est certainement de reconnaître les forces par matière chez les parents et que chacun puisse aider son enfant au mieux, à son tour, en fonction des sujets. Pour le parent seul, je ne saurai que conseiller de faire appel à des amis, par téléphone, vidéo conférence et de mettre, pourquoi pas, un système d’échange en place. De plus, si votre enfant est en ligne pendant une heure avec une personne compétente, il y prendra sûrement du plaisir, cela vous allège mentalement et vous donne un peu de temps pour autre chose.

Les activités et les tâches

Il ne reste plus qu’à faire le planning en prenant en compte les éléments cités ci-dessus. Moments pour chacun, répartition des tâches équilibrée, demande d’aide extérieure et mise en place d’un horaire avec quelques libertés possible évidemment.

Envie d’aller plus loin ?

J’espère que cet article vous aura été utile. Si vous désirez en savoir plus, je serai ce soir, à 20 heures, en webinaire sur le thème « Gérer son temps et fixer des priorités en famille ». Cliquez ici pour vous inscrire.

Jeudi 9, mon partenaire Thierry Kallfass tiendra un webinaire sur « Garder une communication ouverte et bienveillante avec ses proches ». Cliquez ici pour vous inscrire.

Vous aimeriez une aide pour gérer vos émotions, notre la formation en ligne “Gérer ces émotions” et en ce moment à -20%. Cliquez ici pour vous inscrire. Et si vous désirez encore approfondir vos connaissances, notre formation en ligne « Les bases de la PNL » est disponible actuellement à moins 50%. Cliquez ici pour y participer

Valéry Comte