fbpx

Afterwork : Sortir de sa zone de confort

"Je me jette à l'eau !"

Obtenir les clés pour sortir de sa zone de confort en toute confiance. En faire l’expérience pas à pas et à son rythme dans un cadre bienveillant avec le théâtre d’impro. Ambiance décontractée, humour et rencontres. L’idéal pour faire une première sortie de zone.
Impro Suisse / Lausanne

“Sortir de sa zone de confort, une question d’équilibre”

Pourquoi selon vous certaines personnes vivent plus de « trucs de fous » que d’autres ? est-ce de la chance ? Une opportunité soudaine qui arrive sans rien faire ? Ces personnes sont simplement sorties de leur zone de confort, même un peu.

Pendant que d’autres tombent dans l’habitude et la sécurité. Ils restent bloqués par leurs conflits intérieurs, leurs peurs. Ils ritualisent leur vie à outrance, évitent l’inconnu et cherchent à éviter les situations d’inconfort, la surprise et la nouveauté.

image : epnll-afterwork-sortir-de-sa-zone-de-confort-estime-de-soi-theatre-improNotre cerveau aime le confort car il signifie “sécurité”, “survie” pour lui. Plus il s’habitue au confort et à la sécurité, plus il veut fuir la peur et plus il a besoin de confort et de sécurité. Paradoxalement, il perd le contact avec la joie et d’une certaine façon la petite flamme qui se trouve en nous s’éteint. Dans notre culture et notre niveau de qualité de vie, il est très facile de sombrer dans ces extrêmes au nom de la sécurité.

Heureusement, notre cerveau s’habitue aussi à l’inconfort, au changement et à la nouveauté. Il en a également besoin pour vivre, que dis-je, survivre. Ce n’est qu’une question d’habitude, et les habitudes elles se perdent et se créent.

Plus vous apprendrez à sortir de votre zone de confort, plus vous pourrez atteindre d’objectifs. Vous vous ouvrirez au monde et vous vous débrouillerez dans des situations imprévues, inédites ou inconnues. Et même, à terme, plus vous aurez envie de les provoquer… Bien sûr, toujours à votre niveau et en fonction de votre personnalité, car c’est avant tout une question d’équilibre entre “sécurité” et “nouveauté”. Nous avons besoin des deux pour être pleinement épanoui et heureux. En somme, sortir de sa zone de confort, c’est gagner en liberté, en autonomie, en confiance et en opportunités. C’est vivre ! C’est la joie de vivre !

Selon Hanine Mhannd, « La vie commence là où prend fin votre zone de confort ».

Ma zone de confort, c’est quoi ?

Avez-vous tendu l’oreille autour de vous ? « Sortir de sa zone de confort » est décidément un terme à la mode. Mais ma zone de confort, c’est quoi ?

Basiquement, il s’agit d’un état psychologique dans lequel, on se sent bien, stable, posé et en sécurité. La zone de confort peut être définie comme un état psychologique dans lequel on se sent à l’aise. Ce sont toutes nos habitudes et comportements que l’on effectuent et qui nous rassurent, parfois même sans y penser. C’est la zone dans laquelle on a le contrôle ou on croit l’avoir. Et ce, dans tous les domaines de la vie que ce soit au travail, en famille ou entre amis.

image : epnll-afterwork-sortir-de-sa-zone-de-confort-estime-de-soi-theatre-improFaites votre réflexion : qu’avez-vous fait de spécial ou de nouveau, au cours de ces 6, 12 voir 24 derniers mois ? Est-ce qu’un voyage d’une semaine vous a apporté plus/moins/autant que vos semaines travail en mode routine ? Il y a fort à parier que vous vous rappellerez ce que vous avez fait jour après jour en vacances et probablement pas de ce que vous avez fait vendredi passé au travail… Pourquoi ? Car, vous êtes certainement sorti-e de votre zone de confort et vous avez appris de nombreuses choses en lien avec votre voyage. Vous vous êtes mis en difficulté et cela vous aura peut-être apporté de la satisfaction, de l’accomplissement et de la confiance.

Mais, on vous l’accorde, ce n’est jamais facile de quitter sa zone de confort… Comme son nom l’indique, c’est une zone où l’on se sent bien, confortable et dont on n’a pas forcément envie de sortir. Et pour aller où ? Et pour faire quoi ? Cela dit, rester dans une zone de confort immobile, c’est hélas le meilleur moyen pour ne pas avancer, autant essayer d’initier ce mouvement et ce, dans un cadre sécurisé, bienveillant et sans danger ni conséquences, comme un cours de théâtre d’impro. Ceci vous permettra de commencer à prendre de bonnes habitudes !

Un Afterwork qui vous met en mouvement…

Pour sortir de sa zone de confort, il existe de nombreuses méthodes. Certaines très théoriques, d’autres presque irréalisables car trop concrètes.

A l’epnll, nous avons souhaité privilégier une approche basée sur l’expérience et la connaissance. On l’a dit, sortir de sa zone de confort, n’est pas simple et difficile à imaginer sans le vivre. Nous aimerions donc vous éviter la peur ou la prise de risques inutile.

image : epnll-afterwork-sortir-de-sa-zone-de-confort-estime-de-soi-theatre-impro« Je me jette à l’eau » est un afterwork qui va vous mettre en mouvement. L’initiation au théâtre d’impro est un bon moyen de tester la sortie de la zone de confort sans risque ni conséquences. La seconde partie de la soirée mettra en avant les outils du développement personnel neuro-linguisitique (dpnl®).

Vous apprendrez donc à préparer votre vie quotidienne à des petits changements positifs et à développer une attitude stratégique propice à votre évolution.

Nous vous donnerons également quelques pistes pour envisager, sans dangers ni dégâts, des changements plus profonds dans la vie. Car, on le répète, tous les changements qui ne nous sont pas imposés ne peuvent se réaliser que si l’on ose sortir de sa zone de confort.

Notre partenaire ImproSuisse à Lausanne nous accueille dans son lieu de formation. Juan et son équipe nous propose un atelier adapté au niveau de chacun. Les années d’expériences de cours, de team buiding et de spectacle rendront cette expérience riche en partage, en rire et en découverte de soi. Vous vous jetterez à l’eau, mais dans un bassin où vous avez pied, qui est ni trop chaud, ni trop froid… Bref… dans votre zone de confort.

Valéry Comte, Coach conférencier et formateur d’expérience vous partagera son expérience de sortie de zone de confort et vous transmettra sous forme de workshop, les clés et les outils pour que vous puissiez le faire à votre tour. Vous découvrirez avec simplicité et humour la richesse insoupçonnée du Développement Personnel Neurolinguistique (dpnl®).image logo dpnl - dveloppement personnel neuro linguistique - epnll

Nombre de places limité

Notre afterwork «  Je me jette à l’eau ! » est limité à 30 personnes. Pour y participer, il vous suffit de vous inscrire en cliquant sur le bouton « Réserver ma place » ci-dessous.

3 étapes pour vivre cette expérience

  1. S’inscrire !
    Participer à un événement dynamique et de courte durée pour finir la journée dans une bonne énergie ou débuter la soirée de manière originale.
  2. Se laisser guider !
    Découvrir et faire découvrir… explorer une thématique sous différentes formes et différents points de vue, la garantie de partager un moment inoubliable et enrichissant.
  3. Récolter les fruits ! 
    Expérimenter le plaisir et la joie partagés, faire de nouvelles rencontres, de nouveaux apprentissages, se sentir plus grand-e, plus heureux-se, avoir évolué.

Le saviez-vous ? Le théâtre d’impro, ça fait peur !

Le théâtre d’impro ou improvisation théâtrale pour les intimes trouve ses origines très tôt dans le théâtre, notamment dans la Commedia dell’arte. On avait l’habitude de poser son chariot qui servait de scène au milieu d’un village différent chaque jour. Là, on improvisait des scènes (souvent satiriques). En fonction de la réaction de joie ou de rejet du public, on adaptait le spectacle.

Ces réactions très sincères du public permettaient donc de perfectionner le spectacle pour en faire quelque chose de drôle et d’actuel qui plaise. Ces comédiens devaient donc se mettre dans un état d’esprit tel qu’ils ne pouvaient pas compter sur leur texte, ni sur leurs camarades de jeu. Seule stabilité : le fait que certaines choses ont bien marché le jour d’avant et aussi le fait que tout est en constant mouvement. De la stabilité dans l’instabilité.

En tous les cas, ces comédiens étaient habitués à sortir de leur zone de confort.

Et toutes les formes de théâtre d’impro actuelles (oui, il y a des tonnes de façon de faire de l’impro) exercent cela : comment sortir de sa zone de confort.

Evidemment, cela ne se fait pas pour rien ! Le théâtre d’impro est un univers dans lequel, on apprend surtout à être en sécurité sur scène, à se faire confiance, à développer sa capacité à interagir et à communiquer et à co-construire ensemble, car on s’écoute les uns les autres. En suivant une initiation, vous serez donc en sécurité et vous ne vous retrouverez jamais avec une de ces petites phrases dans la tête :

1. « Je suis tout-e seul-e »

Vous n’êtes jamais seul-e sur scène. Le secret pour une bonne improvisation vient de la co-construction. Sur scène, vous ne serez jamais laissé-e à vous-même et vous aurez la possibilité de vous appuyer sur ce que fait l’autre.
Cela développe une qualité qui se retrouve parmi les incontournables du développement personnel : l’écoute active. Savoir écouter est la qualité essentielle pour construire une histoire et se laisser entraîner dans une construction plutôt sympa. De là à dire que c’est pareil dans la vie de tous les jours… Il n’y a qu’un pas.

2. « Je vais être ridicule »

L’adage dit que « le ridicule ne tue pas ». Et c’est d’autant plus vrai sur une scène. C’est votre rôle que l’on verra et pas vous. Et c’est un grand avantage, car notre rôle nous permet d’incarner ce que l’on souhaite en utilisant notre corps/visage/regard/voix. C’est un dialogue passionnant entre soi et son personnage. Et cette construction est forcément impressionnante plutôt que ridicule.

3. « Je ne saurai pas quoi dire »

Le principe de l’improvisation n’est pas le texte, au contraire du théâtre classique. On ne s’appuie pas sur un texte figé pour construire, mais on construit un personnage, une situation, un lieu, un thème sur la base desquels on peut ajouter un texte. Plus ces éléments sont bien posés, plus il devient facile de parler. Par contre, nul ne vous oblige à parler pendant votre improvisation, le silence, le mouvement du corps, les émotions, les postures, tout cela « parle » déjà pour vous.

4. « Je ne suis pas doué pour jouer »

On ne vous demande pas d’être éligible à un Molière d’Or… Le but est de vous surpasser d’abord. Le reste n’est pas important.

Témoignages

Et si nous faisions un deal ?

Nos Afterwork sont évolutifs, c’est-à-dire que les informations transmises ne sont pas toujours les mêmes, nous modifions nos contenus à chaque Afterwork, même si le sujet reste le même. Nous sommes donc particulièrement motivés à répondre du mieux possible à vos attentes.

Votre participation nous est précieuse. Donc, ce que vous devez faire maintenant, c’est nous dire dans les commentaires ci-dessous, ce que vous aimeriez apprendre ou le sujet que nous devons aborder plus précisément lors de cet afterwork.

Le deal !

Et le deal, c’est que vous nous posez une question dans les commentaires ci-dessous, même si vous ne désirez pas participer à notre afterwork.
Nous y répondrons avec plaisir dès que possible.

Alors ! Deal ? Posez votre question dans les commentaires ci-dessous. Allez ! A vous de jouer. 😉

Accédez à la vidéo

Accédez à la vidéo

Pour reçevoir la vidéo, remplissez le formulaire ci-dessous ...

Votre demande est enregistrée. Vous allez recevoir un email dans quelques instants. Si ce n’est pas le cas, vérifiez dans votre dossier « spam »